30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 11:14

Solocal group est le nouveau nom du groupe Pages Jaunes (qui a vu le jour le 21 février 1955)... qui aurait perdu un "E" dans cette transaction, tout en s'appuyant sur un confortable 56 196 950,80 euros de capital social.

 

Avec un effectif moyen et estimé à plus de 5000 salariés au niveau nationnal, ce "Group" (français ?) aurait une petite vingtaine d'actionnaires, dont le fameux fond Cerberus fait indirectement parti.

 

Son activité préféré semble être "la Gestion de supports de publicité" qui correspond au code APE suivant : 744A. Et générer du traffic voire du référencement est l'un de ses mots d'ordre depuis 2012 : le 744A semblerait alors avoir une large définition et Boieng ne devrait pas nous contredire !

 

De plus, nous ne pensons pas qu'il soit suffisement rentable de "gérer des supports de publicité" pour le compte de la branche "Pages Blanches" !  En effet, elle s'adresse aux particuliers, génère moins de bénéfices donc moins de primes en matière de rémunération salariale...

 

Ce qui signifie que globalement, les salarié(e)s issus de cette branche auraient d'avantage de chances d'obtenir la prise en charge d'une formation longue durée au titre du CIF voire de la FHTT, mais encore faudrait-il :

 

1) savoir communiquer les meilleurs arguments de son projet au Fongecif/Opacif

 

2) savoir que globalement, ce type de société n'est que trop peu prioritaire en matière de besoins de financement de formations longues durées, selon les Fongecif/Opacif

 

3) connaître à titre individuel, ses chances précises en matière d'obtention éventuelle d'une prise en charge au titre du CIF/FHTT des Fongecif/Opacif

 

4) savoir quel nouveau métier choisir (grâce à nos tests d'orientation et du RIASEC)

 

Bonne carrière à toutes et à tous !

 

Logo601 75 49 40 08

 Intro

 

Experts du choix et du financement de formations

+ Tests et évaluation de compétences

+ Reconversion/placement

= Visez le meilleur de vos carrières


50000 lecteurs évaluateurs tous les 9 mois :

Adoptez l'éco-attitude : n'imprimez ce site évolutif que si c'est vraiment nécessaire.


P.S : si vous souhaitez organiser une conférence/réunion gratuite en bénéficiant d'un efficace relais et de la participation d'un expert, nous vous invitons à nous contacter.

Published by Une formation continue pour un placement en emploi - dans Orientation - réorientation - test Riasec gratuit
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 07:57

Le test du Riasec constitue un outil d'aide à l'orientation mais n'a pas l'ambition de décider d'un chemin tout tracé. Ce test d'origine américaine est souvent utilisé par les centres de bilan de compétences (ce type de bilan coûtant plus de 1500 euros en général) et il est utile pour alimenter une réflexion : pour quels métiers êtes-vous fait ?

 

Le bilan de compétences semble gratuit pour de nombreux bénéficiaires (étant pris en charge au titre du "DIF ou du CBC" des Opacif/Fongecif). Grâce à une collecte historique auprès des entreprises en France, l'ancien budget DIF (Droit à la "Formation et non au Conseil") fut bien nécessaire à son expansion.

Et le remplaçant du DIF (soit, le CPF depuis 2015) n'avait pas souhaité continuer sa prise en charge : elle est pourtant bien possible depuis la 2ème moitié de l'année 2016 !

 

Et pour vous... est-il nécessaire de passer par un bilan (ou un test, ou encore un "CEP") pour trouver sa voie professionnelle ?

 

Bonne carrière à toutes et à tous,

 

Mathieu pour Logo6

Tél. : 06 27 88 46 33

 

Expertises décisionnelles pour l'évolution professionnelle et la formation

Visez le meilleur de votre carrière !

 

50000 lecteurs évaluateurs tous les 9 mois

Et sur le site du magazine 20 minutes

9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 07:06

Organisées chaque année au printemps, les JPO de toute organisation sont l'occasion de découvrir les établissements. Les CFA "Centres de Formation d'Apprentis" sont un important maillage du réseau des centres français de formation (parmi plus de 60000 actuellement recensés et plus de 30 milliards dépensés par an) et ils proposent de venir discuter avec des formateurs disponibles et certains apprentis en cours de cursus, afin de se renseigner d'avantage au sujet de l'apprentissage :

 

formation-en-cfa.iledefrance.fr/agenda-evenements/jpo

 

Rien qu'en Ile de France, il existe plus de 160 centres de formation d'apprentis (CFA) et ils peuvent préparer efficacement à plus de 1000 métiers. Aussi, il est intéressant de savoir que le conseil régional concerné consacre plus de 400 millions d'euros au développement de l'apprentissage, notamment pour ouvrir de nouvelles formations de manière réactive face à une économie changeant de plus en plus vite. De plus, tout jeune âgé de 16 à 25 ans peut entrer en apprentissage et des dérogations à ces limites d’âge sont de plus en plus nombreuses.

 

Le vendredi 28 février 2014 fut la fin pour la collecte 2014 de la taxe d'apprentissage, sur fond de réforme de l'ensemble du système, elle se serait bien déroulée ! En 2011, elle représentait environ 2 milliards d'euros par an, dont 30 % revient aux Centres de Formation d'Apprentis et plus de 20% aux régions. C'est une chance supplémentaire pour tout CFA en 2014, la récolte fut bonne et il est temps de préparer l'avenir dès aujourd'hui : sans attendre les effets réels de la réforme de la formation, prévus pour l'année 2015.

 

Que 69% des apprentis jeunes diplômés ont trouvé un emploi dans les 7 mois qui ont suivi l'obtention de leur diplôme, notamment grâce au 1er réseau recruteur de France : l'artisanat. Une explication résiderait-elle au sein du réseau des Fongecif ? En effet, certains projets sont financés par interêt plus que par notion de projet... est-ce profitable pour tout individu ? Proposer au réseau évoqué une contre expertise en analyse de tout projet professionnel est-il intéressant ?

 

Certains profils d'apprentis auront plus de facilités d'accès à l'emploi que beaucoup d'autres (selon la région, le niveau de formation initiale, la démarche volontaire ou moins, etc). Pour obtenir un contrat d'apprentissage, certains CFA sont mieux équipés que d'autres : réseau existant d'entreprises partenaires (assurant le bon niveau de placement des promotions passées), réseau suffisamment entretenu vers les anciens apprentis ou en lien avec les anciens reconvertis, reconvertis selon la définition des Fongecif (ayant changé de métier donc en qualité de débutant).

 

Pour obtenir un contrat d'apprentissage, il est intéressant de faire jouer son propre réseau (familiale, professionnel, social sur Internet, etc). Le salaire de tout apprenti devant grandir en même temps que son ancienneté dans le processus de formation (salaire qui en dessous d'un certain plafond, ne sera pas soumis à l'impôt sur le revenu et les parents de l'apprenti conservent aussi leurs droits aux allocations familiales), il peut donc jouer la position d'ouverture : en cherchant d'avantage la place que le salaire intéressant (toute formation ayant un coût supplémentaire à celui de la prise en charge de la rémunération avantagée).

 

Le seul petit "hic" de la définition de l'apprentissage est que tout apprenti devrait apprendre à chercher des entreprises pendant les études, mais moins avant : alors qu'un candidat deviendrait apprenti juste en trouvant une entreprise acceptant de le recruter en tant que tel ? En plus d'une orientation dans la recherche d'entreprise, l'orientation dans la recherche du bon programme de formation (pas obligatoirement celui "en bas de chez soit" ou encore celui conseillé comme partenaire) peut se renforcer grâce à votre conseil indépendant : La-formation-continue.fr/

 

Au plaisir de vous lire,

 

Mathieu au 06 27 88 46 33

Intro

Experts de la prise en charge de formations
+ Tests/évaluation de compétences/acquis
+ Reconversion/placement
= Gestion de carrières
 
50000 lecteurs évaluateurs tous les 9 mois :

Adoptez l'éco-attitude : n'imprimez cet article que si c'est vraiment nécessaire.

P.S : si vous souhaitez organiser une conférence/réunion gratuite en bénéficiant d'un efficace relais et de la particiPation d'un expert, nous vous invitons à nous contacter.

27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 11:41

Le FONGECIF Île-de-France est un organisme de 150 salariés. Sa gestion est dite paritaire et à compétence interprofessionnelle voire régionale. Ses missions sont d’accompagner les salariés de droit privé, de collecter et de gérer les contributions des entreprises (rôle qui devrait être confié prochainement aux OPCA) et de financer tout ou partie des dépenses afférentes à des projets professionnels de carrière voire de création d'entreprise.

 

Selon le site Monster, cet employeur de renom recherche actuellement des :

 

Gestionnaires de formation (h/​f)

CDD(s) à pourvoir dès que possible et jusqu'au 30 septembre 2014 

 

Aussi, nous espérons que certains collaborateurs des centres de bilan de compétences privés y verront la possibilité de se reconvertir... En effet, de nombreux experts du bilan de compétences sont des indépendants, en libéral ou encore auto-entrepreneur et l'avenir semble vouloir généraliser le "Conseil en Evolution Professionnelle" : CEP.

 

Ce CEP se déclarant englober le "bilan de compétences", il sera gratuit alors que ce type de bilan fut en majorité financé par le DIF ( Droit Individuel à la Formation... ou au conseil ?) et ce DIF est en train de disparaître (ce qui était prévisible depuis 2003). De plus, le test du RIASEC est disponible/généralisé en mode auto-évaluation gratuite (sur demande).

 

En conclusion, quand des experts de la reconversion professionnelle cherchent à se reconvertir ou quand les recruteurs cherchent à être recruté ailleurs : la présentation de leur projet professionnel est tout aussi importante que celle des personnes qu'ils peuvent accompagner.

 

Le cordonnier est-il souvent le moins bien chaussé ? Nous sommes donc heureux depuis 2013, d'aider les plus motivés dans cette étrange reconversion : car elle peut sembler être imposée à certains.

 

Au plus proche des clients tout en offrant du temps à certains réseaux d'insertion... comment préparerez-vous la présentation d'un projet personnel de carrière ?

 

Au plaisir de vous lire,

 

Logo601 75 49 40 08

 Intro

 

Experts du choix et du financement de formations

+ Tests et évaluation de compétences

+ Reconversion/placement

Visez le meilleur de vos carrières


50000 lecteurs évaluateurs tous les 9 mois :

Adoptez l'éco-attitude : n'imprimez ce site évolutif que si c'est vraiment nécessaire.


P.S : si vous souhaitez organiser une conférence/réunion gratuite en bénéficiant d'un efficace relais et de la participation d'un expert, nous vous invitons à nous contacter.

25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 08:30

Les missions locales pour l'insertion professionnelle et sociale des jeunes (plus couramment nommées missions locales) sont des organismes dotés d'une mission de service public et chargés d’aider les jeunes à résoudre les problèmes que pose leur insertion professionnelle et sociale dans le monde du travail. Créées en 1982, elles évoluent depuis et se perfectionnent en même temps que leurs conseillers en insertion professionnelle : même durant les années budgétaires les moins avantageuses.

Depuis un certain temps, notamment, elles ciblaient les zones d'éducation prioritaires (ZEP).
Ces organismes sont chargés de l'accueil, de l'information, de l’orientation professionnelle et de l’accompagnement individuel en vue de construire un projet professionnel adapté. Historiquement, elles s'adressent aux jeunes de 16 à 25 ans qui rencontrent des difficultés, notamment en matière d'accès à l'emploi ou à la formation. Leur principale mission est donc de mettre en œuvre des actions pour faciliter l'accès de ces jeunes à l'emploi et plus largement à l'autonomie (aide au logement, orientation en lien avec la formation professionnelle, etc).

Mais le cadre règlementaire est encore en train d'évoluer. En effet, l’article 12 du projet de Loi en 2014 et relatif à la formation professionnelle institue un nouvel acteur dans l'accompagnement tout au long de la vie à l'emploi : le conseil en évolution professionnelle (CEP). Son objectif est de favoriser l’évolution et la sécurisation du parcours professionnel, en lien avec les besoins économiques des territoires et avec l’accès à la formation continue (notamment grâce au Compte Personnel de Formation : le CPF, remplaçant du DIF pour Droit Individuel à la Formation).

Cette réforme de la formation professionnelle et du conseil (bilan de compétences, autres) semblait nécessaire. Certains dispositifs d'insertion peuvent mieux correspondre à la réalité d'aujourd'hui : le bilan de compétences pourrait être progressivement remplacé. Ce nouveau conseil vise ainsi un meilleur accompagnement pour se reconvertir, évoluer ou se former.

Le cahier des charges national du CEP est mis en œuvre au plan local. Dans le cadre du nouveau service public de l’orientation SPRO, il impacte différement la mission historique des nombreuses missions locales apportant un soutient déterminant. En effet, ce service gratuit devrait être délivré par 5 opérateurs : le Pôle emploi, l’Association Pour l’Emploi des Cadres, les Cap Emploi, les Missions Locales et les organismes paritaires collecteurs agréés au titre du CIF (Congé Individuel de Formation) Fongecif et Opacif, ainsi que par des opérateurs régionaux désignés par les régions.

Ces réseaux, et ceux désignés au niveau régional, auront donc collectivement la responsabilité d’assurer un continuum de services en orientation tout au long de la vie, pour la sécurisation des personnes dans leur parcours professionnel. Ce changement important du cadre juridique amène à la coordination généralisée de ces 5 opérateurs de renom, qui sont dorénavant des partenaires d’horizons différents.

Cette coordination a d'ailleurs déja commencé à être mise en oeuvre, permettant de faciliter l’échange d’informations entre les opérateurs. De nombreuses missions locales (et d'autres acteurs de l’insertion et de la réinsertion) s’intéressent à ces échanges pour déployer leur offre de service.

Grâce à cette réforme, le dispositif CIF peut être gagnant en obtenant d'apparence davantage de fonds financiers (de la part du FPSPP) mis à disposition des demandeurs de formation professionnelle. Il s'articulera dorénavant avec un nouvel allié : le CEP.

 

L'invention est-elle nécessaire à une meilleure dépense des fonds disponibles pour la formation professionnelle (en pleine -ré-forme) ?

31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 13:49

L'industrie devenue mondiale par nécessité de développement a un besoin particulier en cette année 2014. Elle a besoin de positiver et l'année chinoise du cheval devrait bien s'y prêter :

 

"7ème animal dans l'ordre d'arrivée apparaissant dans le zodiaque chinois (lié au calendrier chinois), le cheval y est décrit comme étant libre, créatif, émancipé"

 

Qu'en est-il du vieux continent ? L'Europe devrait faire d'avantage attention à ce qu'elle connaît mieux :

 

1) l'horoscope du verseau, nous invite à la maison de l'amitié, des projets, des rêves et des espérances ! (notamment gouverné par Neptune, c'est un signe très sensible pouvant amener au doute)

 

2) arrivant bientôt sur celui du poisson, qui nous invite à la maison des épreuves, des doutes et des émotions (un poisson qui supporterait la douleur morale, tout en restant très réceptif à celle d'autrui)

 

3) qui nous amènera à son ami bélier et sa maison N°1, la plus puissante : celle du moi et de l'énergie, du courage et de l'affirmation de soi

 

Qu'en est-il du grand pays dont les frontières rejoignent autant la Chine que l'Europe ? La Russie est en manque de grandeur perdue, pourtant et avec les meilleurs réseaux français, il sera toujours possible d'envisager des échanges économiques de haut vol : et parfois via l'Ukraine effectivement...

 

L'humour est une notion qui ne peut se comprendre qu'en connaissant la culture correspondante. En France, il existe combien de culture par rapport à la taille du pays ? Beaucoup (trop) bien entendu, tout individu devrait alors savoir prendre le temps puis transmettre un certain sens de l'humour pour positiver, entreprendre, vendre, manager, diriger, gagner.

 

Qu'en est-il donc de l'humour, est-il en formation continue en France ? En fonction de cultures différentes et variées, la formation professionnelle continue peut effectivement participer à cette formation en continue. Il existe tant de possibilités pour réduire le coût à la charge d'un individu, surtout dans le cadre d'un programme de formation naturellement coûteux. Aborder une demande de prise en charge (au titre du congé individuel de formation ou formation hors temps de travail prise en charge, par exemple) avec humour (et raison) permet bien souvent de changer de vie puis de sourire d'avantage !

 

Alors... comment irez-vous plus loin dans vos chances de carrière : en cliquant ici ?

 

Au plaisir de vous lire,

 

Mathieu au 06 27 88 46 33

Intro

Experts de la prise en charge de formations
+ Tests/évaluation de compétences/acquis
+ Reconversion/placement
= Gestion de carrières
 
50000 lecteurs évaluateurs tous les 9 mois :

Adoptez l'éco-attitude : n'imprimez cet article que si c'est vraiment nécessaire.

P.S : si vous souhaitez organiser une conférence/réunion gratuite en bénéficiant d'un efficace relais et de la participation d'un expert, nous vous invitons à nous contacter.

18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 15:54

Notre réseau d'experts suit depuis 2011 la principale évolution prévue pour le système de financement de la formation continue en France : le CEP pour Conseil en Evolution Professionnelle. Aussi, j'ai eu la chance d'analyser des synthèses de bilan de tout profil tout en participant à l'initiation du CEP chez les Fongecif en 2011. Connaissez-vous donc la nouvelle génération de bilan de compétences ?

 

Ce CEP gratuit devrait doucement se mettre en place en 2014. Notre BPCC (pour Bilan de Potentiels en Conversion de Carrière) est utilisé depuis plus d'un an et sur les bases d'un CEP difficile à faire accepter aux acteurs du financement. Pourtant, il aide à prendre de bien meilleures décisions pour vos carrières tout en les évaluants pour le compte des Opacif/Opca : pour un perfectionnement ou une reconversion !

 

Une reconversion implique en général un changement de métier alors qu'un perfectionnement implique l'apport de compétences ciblées. La conversion de carrière correspond donc d'avantage à un perfectionnement, selon les Opacif. "De manière générale, le mot conversion désigne l'action de changer quelque chose en une autre (selon le verbe convertir) ou désigne le résultat de cette action", le BPCC sert à la conversion de toute carrière.

 

Depuis des conclusions du bilan de compétences (ou d'un travail personnel équivalent), nous en déduirons le potentiel de financement par les différents dispositifs disponibles (selon votre profil pour un besoin identifié de formation à financer). Nous changerons votre point de vue en une expertise, une idée de métier en un choix de carrière, un choix en une optimisation experte.

 

Que préférez-vous alors : le jeune bilan de potentiels ou l'ancien de compétences ? Le Bilan de Compétences a évolué vers le CEP et son BPCC. Le BPCC est en 2014, la principale clé du bilan de compétences. Les deux se composent d'écoute ou d'empathie, de logique et d'expertise, d'informations clés, d'informatique, de stratégies de simplification puis d'optimisation.

 

Il s'adresse aux particuliers, aux centres de bilan de compétences et d'orientation. Le BPCC se concentre sur le projet professionnel et vise à obtenir le meilleur argumentaire selon des situations précises : négociation avec un employeur, choix réaliste du dispositif de financement (contrat ou période de professionnalisation, VAE, CIF, DIF, plan de formation, aide publique, etc), choix du meilleur centre de formation possible selon le besoin identifié, futur du marché visé (précarité, plein emploi, avantage et risque, champs d'évolution possible).

 

AMVi et le BPCC apportent leur vision décodée sur les potentiels et les futurs possibles d'une carrière, ils optimisent tout projet de carrière "cadres ou non cadres", en toute indépendance !

 

Alors... comment évoluez-vous dans votre carrière ?

 

Au plaisir de vous lire,

 

Mathieu au 06 27 88 46 33

Intro

Experts de la prise en charge de formations
+ Tests/évaluation de compétences/acquis
+ Reconversion/placement
= Gestion de carrières
 
50000 lecteurs évaluateurs tous les 9 mois :

Adoptez l'éco-attitude : n'imprimez cet article que si c'est vraiment nécessaire.
P.S : si vous souhaitez organiser une conférence/réunion gratuite en bénéficiant d'un efficace relais et de la participation d'un expert, nous vous invitons à nous contacter.
Published by Conseil en Évolution de Carrière - dans Orientation - réorientation - test Riasec gratuit
commenter cet article
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 14:33

Le bilan de compétences propose plusieurs types de règlement financier : personnel (à éviter), financement par le Pôle Emploi de son type de bilan, financement par l'Opacif/Opca/Entreprise. Wikipédia a proposé en 2013 une définition synthétique du bilan de compétences :

 

"Il aboutit à la définition d’un projet professionnel réaliste et adapté au marché de l'emploi et, le cas échéant, à la définition d’un projet de formation continue ou complémentaire. Les motivations pour faire un bilan des compétences sont multiples : réorientation professionnelle, réalisation d'une formation pour l'obtention d'un diplôme" (notament grâce au CIF/FHTT), "évolution en interne ou en externe (grâce au recrutement/financement de formation), réalisation d'une Validation des Acquis de l'Expérience" (notament grâce au Opacif).

 

Les centres de bilan doivent éditer une à deux conclusions. Le bilan de compétences pourra servir à l'orientation professionnelle "prise en charge" (par l'Opacif, Opca, employeur et bientôt CPF), il est ainsi directement lié au Congé Individuel de Formation. De plus, le Bilan de Potentiel en Conversion de Carrière (BPCC) peut guider suite à un bilan de compétences et servira dans de nombreuses situations.

 

Les meilleurs centres de bilan reçoivent du financement, notamment par les Opca et Opacif voire par le Pôle Emploi (pour des bilans plus courts) mais c'est en cours de réforme ! Les bilans qui amèneront à une demande de CIF ou de FHTT (Formation Hors Temps de Travail prise en charge par les Opacif) "dossier formation", sont une composante importante du nouveau CEP pour Conseil en Evolution Professionnelle.

 

Le bilan de compétences est encadré par une loi : le candidat doit présenter 5 ans d'activité salariée pour espérer pouvoir bénéficier de ce dispositif financé. L'Opacif devrait tenir compte de l'information de la réalisation du bilan de compétences... information ? Oui, tout dépend de ce que l'individu en fera. Son conseiller en bilan le conseillera dans ses choix (qui sont directement liés aux priorités de financement par le CIF du FPSPP) et mènera la bonne enquête métier (ou pas malheureusement) puis éditera la ou les conclusions du bilan personnel.

 

Un bilan c'est faire le point, voire en faire deux lors d'un bilan de compétences financés par l'Opacif : une conclusion proche du métier existant et une conclusion moins proche = la reconversion. De nombreux "dossiers formation" ne seront pas financés, car le candidat n'aura pas pu entendre les bonnes informations directrices, disponibles chez tout centre de bilan partenaire (qui deviendront, petit à petit, des centres de conseil en évolution professionnelle).

 

Alors... comment évoluez-vous dans votre carrière ?

 

Au plaisir de vous lire,

 

Mathieu au 06 27 88 46 33

Intro

Experts de la prise en charge de formations
+ Tests/évaluation de compétences/acquis
+ Reconversion/placement
= Gestion de carrières
 
50000 lecteurs évaluateurs tous les 9 mois :

Adoptez l'éco-attitude : n'imprimez cet article que si c'est vraiment nécessaire.

P.S : si vous souhaitez organiser une conférence/réunion gratuite en bénéficiant d'un efficace relais et de la participation d'un expert, nous vous invitons à nous contacter.    

Visez Le Bon Emploi !

  • AMVi, la-formation-continue.fr
  • Depuis plus de 10 ans dans les RH et la formation, AMVi propose ses solutions aux acteurs de la formation continue : projet individuel, demande de financement, recherche d’opportunités.

Nous obtenons plus de 80% de réussite chaque année et autant de résultats avec les demandes au Pôle Emploi.
  • Depuis plus de 10 ans dans les RH et la formation, AMVi propose ses solutions aux acteurs de la formation continue : projet individuel, demande de financement, recherche d’opportunités. Nous obtenons plus de 80% de réussite chaque année et autant de résultats avec les demandes au Pôle Emploi.

Votre formation financée ?

 

Financé ou remboursé ?

Quel est votre besoin ?

Un partenaire peut vous offrir ces solutions !

Nos "web awards"