30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 09:07

Le droit au congé de formation trouve ses racines dans une loi de 1966, il s’est réellement développé suite à la mise en place en 1982 des principes de financement du "CIF" que nous connaissons aujourd’hui.

 

Le congé individuel de formation (CIF, CDI et CDD) a pour objet de permettre à tout salarié, au cours de sa vie professionnelle, de suivre, à son initiative et à titre individuel, des actions de formation longue durée, tout en bénéficiant d'une prise en charge totale (voire partielle) de sa rémunération et des coûts de formation. Les formations suivies dans ce cadre sont indépendantes d'une participation aux stages compris dans le plan de formation de l'entreprise dans laquelle il exerce son activité.​

 

Ce congé est ouvert aux salariés des entreprises du secteur privé (et d'organisations de type EPIC), quelle que soit la taille de l'entreprise qui les emploie (avec des dispositions particulières pour les intérimaires et les chercheurs d’emploi), afin d'accéder à un niveau de qualification supérieur, de changer d'activité ou de profession (grâce notamment à des outils comme le site Jooble). Il est préférable que son financement correspond aux priorités de l'organisme financeur (le FONGECIF dans la plupart des cas) et de s'y rapprocher avec une expertise AMVi.

 

La formation peut se dérouler à temps partiel ou à temps plein et sa durée est, sauf exception, limitée à un an à temps complet ou 1200 heures à temps partiel. Une partie de la formation pouvant être réalisée en dehors du temps de travail, la "FHTT" (Formation Hors Temps de Travail = une partie du budget dédié au CIF) concerne les demandes dont la majorité de la formation est réalisée en dehors du temps de travail.

 

​Pour bénéficier d’une prise en charge financière, le salarié doit en faire la demande à l’organisme (FONGECIF, etc) auquel l’entreprise verse sa contribution. C’est cet organisme qui précise les modalités de constitution du dossier et de la prise en charge.​

Les demandes de financement de formations sont nombreuses. En raison des capacités financières, les organismes ne peuvent pas prendre en charge toutes les demandes. Ainsi, des priorités de financement sont définies chaque année par des instances paritaires afin de répartir au mieux les budgets annuels récoltés pour les demandes de Congé Individuel de formation (CIF) et de Formation Hors Temps de Travail (FHTT).

 

Bien qu'ils soient moins connus et généreux, les dispositifs « compte personnel de formation » (CPF), contrat de sécurisation professionnel (CSP) et aide individuelle à la formation (AIF) permettent également de suivre une formation.

 

Et pour vous, quel dispositif de financement serait le plus avantageux ?

 

Bonne carrière à toutes et à tous,

 

Mathieu pour Logo6

Tél. : 06 27 88 46 33

 

Expertises décisionnelles pour l'évolution professionnelle et la formation

Visez le meilleur de votre carrière !

 

50000 lecteurs évaluateurs tous les 9 mois

Et sur le site du magazine 20 minutes

Partager cet article

Published by Mathieu pour AMVi
commenter cet article

commentaires

Visez Le Bon Emploi !

  • AMVi, la-formation-continue.fr
  • Depuis plus de 10 ans dans les RH et la formation, AMVi propose ses solutions aux acteurs de la formation continue : projet individuel, demande de financement, recherche d’opportunités.

Nous obtenons plus de 80% de réussite chaque année et autant de résultats avec les demandes au Pôle Emploi.
  • Depuis plus de 10 ans dans les RH et la formation, AMVi propose ses solutions aux acteurs de la formation continue : projet individuel, demande de financement, recherche d’opportunités. Nous obtenons plus de 80% de réussite chaque année et autant de résultats avec les demandes au Pôle Emploi.

Votre formation financée ?

 

Financé ou remboursé ?

Quel est votre besoin ?

Un partenaire peut vous offrir ces solutions !

Nos "web awards"