6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 13:59

Je suis diplômé du baccalauréat jusqu'au Master (voire au MBA, doctorat) et j'ai travaillé dans le secteur bancaire (ou encore banque/assurance/finance) voire dans une autre branche, quelques années ou en y faisant ma carrière salariée.

La situation financière de l'Europe ou encore la facture salée qu'une banque française s'apprête à régler en concertation avec la justice américaine... vous donne envie de changer de vie professionnelle voire de job ?

 

A quelles portes faut-il donc frapper ?

Avant d'envisager des démarches, il est intéressant de définir son projet de carrière et le DIF (Droit Individuel à la Formation chez les entreprises et OPCA voire avec le Pôle Emploi) sert historiquement au financement d'un bilan de compétences (une économie personnelle qui avoisine les 2000 euros, tout en passant le test du RIASEC).

 

Pourtant, ce même DIF est très utile quand il s'agit de se former grâce à une formation professionnelle de longue durée, notamment au titre d'un cofinancement en lien avec une demande de CIF (Congé Individuel de Formation longue durée dont Formation Hors Temps de Travail "FHTT", proposés par le réseau des FONGECIF/OPACIF).

Ce CIF, c'est un peu moins de la moitié des demandes individuels à ce titre qui seraient acceptées depuis quelques années (et en fonction de la région du siège social de l'employeur). L'utilisation du DIF pour une personne en CDI (qui traiterait avec son FONGECIF pour le CIF) se traduit directement par une prise en charge allégée de la part du FONGECIF. Concernant le DIF des personnes en CDD (géré par le réseau des FONGECIF) ou encore le DIF des personnes qui traitent avec un OPACIF (OPCA de branche gérant le DIF en même temps que le CIF, même si leurs services/budgets sont des entités différentes), son utilisation au titre du CIF aura donc moins d'impact sur la prise de décision de l'OPACIF ou du FONGECIF.

Néanmoins, le CIF a pour premier objectif la reconversion et cette dernière (dans les faits et pour la majorité des cas, il nécessite d'ailleurs une demande d'autorisation d'absence pour les personnes en CDI) se traduit souvent par un changement d'entreprise voire de groupe ou encore de branche d'activité. L'utilisation du DIF (voire du plan de formation de son employeur) devrait donc se réaliser avec précaution et au cas par cas.

C'est pourquoi il est important de se PROJETer dans son PROJET avant toutes démarches administratives :

Panorama-FPC.jpg

Le conseil en évolution professionnelle "CEP" (associatif, public, privé et dépendant des fonds de financement) peut vous renseigner et vous aider à évaluer la faisabilité du projet individuel : et la préparation experte de tout projet s'avère toujours utile face à un système en amélioration continue.

Alors, savez-vous quel métier viser pour retrouver le bon chemin professionnel ?

 

Pour en savoir plus : www.la-formation-continue.fr

Partager cet article

Published by Mathieu Vi
commenter cet article

commentaires

Visez Le Bon Emploi !

  • AMVi, la-formation-continue.fr
  • Depuis plus de 10 ans dans les RH et la formation, AMVi propose ses solutions aux acteurs de la formation continue : projet individuel, demande de financement, recherche d’opportunités.

Nous obtenons plus de 80% de réussite chaque année et autant de résultats avec les demandes au Pôle Emploi.
  • Depuis plus de 10 ans dans les RH et la formation, AMVi propose ses solutions aux acteurs de la formation continue : projet individuel, demande de financement, recherche d’opportunités. Nous obtenons plus de 80% de réussite chaque année et autant de résultats avec les demandes au Pôle Emploi.

Votre formation financée ?

 

Financé ou remboursé ?

Quel est votre besoin ?

Un partenaire peut vous offrir ces solutions !

Nos "web awards"